Ah ! la trompette dans le jazz…

Jazz en Berry : itinérance musicale pour la 5e édition du festival

Musique aux nombreuses influences, le jazz s’affichera dans l’Indre du 18 au 22 septembre. Tout le monde peut y trouver son compte, et ce n’est pas qu’une question d’âge.

Balayons les idées reçues : non le jazz n’est pas une musique réservée à une élite. Mieux, il foisonne de tant d’influences, qu’il s’offre volontiers à toutes les oreilles, même les plus jeunes. Dans la réalité, Jean-Philippe Mirat, président du festival Jazz en Berry, le concède : « On le voit souvent au Jazz club du Berry (lire ci-dessous), nous invitons de jeunes musiciens, mais il n’y a pas trop de retour. On a l’impression que le jazz est une musique pour les plus de 50 ans. Et pourtant, il n’y a pas que du rébarbatif ! » Pour convaincre son auditoire, l’organisateur de Jazz en Berry qui vivra sa cinquième édition ce mois-ci, détaille sa programmation, éclectique en diable : « évidemment, lorsque nous la préparons, nous sommes confrontés aux tarifs et à la qualité des artistes. Notre budget – à 80% fait de partenaires privés – ne nous permet pas d’attirer le haut du panier. Ce serait notre rêve et si une opportunité se présente, pourquoi pas. Mais nous sommes avant tout là pour faire découvrir tous les styles. A Jazz en Berry, vous n’aurez jamais un concert qui ressemble à un autre. »

En l’état, le cru 2017 s’articulera autour d’un ciné-concert inaugural de jazz manouche au Cinémovida. Une pointure, Cisko Herzhaft, envoûtera le théâtre Maurice-Sand de La Châtre pour une réécriture interactive du blues.

Le Jazz Club du Berry, ce cousin germain et spectateur attentionné

D’un côté, le festival Jazz en Berry ; de l’autre le Jazz Club du Berry. Entre les deux, une même passion et une filiation directe que raconte Michel Magne, président du JCB. « Depuis la création du club, notre saison ouvre en octobre et se prolonge jusqu’en juin à raison d’un concert chaque premier lundi du mois à l’Escale Village. Nous sommes 162 adhérents. Jean-Philippe (Mirat, le président du festival) est membre du comité directeur. Il avait depuis longtemps l’envie de créer le festival. Pour le Jazz Club du Berry, c’était trop lourd à gérer en plus de la saison. Avec Jean-Louis (Demars), ils ont donc monté Jazz en Berry et pour une fois, nous sommes juste spectateurs ! » En 2017, le Jazz Club du Berry fête ses 20 ans d’existence, bien qu’il soit lui même l’émanation du Jazz Club de Châteauroux créé en 1966.

Site du Jazz club du Berry

Une affaire de femmes

Le Big Band du conservatoire de Châteauroux viendra pour sa part revisiter Brel ou Ferré en première partie d’Alain Brunet Quartet et son hommage à Gainsbourg. Le jazz promis à tous ? Une certitude à l’Asphodèle avec le set du Certains l’aiment chaud Quintet, formation féminine « qui prouve que le jazz n’est pas qu’une affaire d’hommes ». Pour la clôture, Panama Swing (photo ci dessous) sera sur scène à Déols.

Châteauroux, Le Poinçonnet, Déols ou La Châtre, Jazz en Berry, c’est aussi un festival départemental qui trouve sa place dans le paysage culturel. Jean-Louis Demars, co-créateur de la manifestation : « Avec Darc, le Festival de la Voix ou les Lisztomanias, il y avait un créneau à prendre pour le jazz. Nous ne sommes pas un parent pauvre et s’il y avait de grosses têtes d’affiche, les gens viendraient. Nos spectacles sont à 10 €, le ciné-concert à 5… Il est difficile d’attirer des jeunes ou des partenaires au jazz, mais nous y arrivons. »

Le comité d’organisation déborde d’optimisme. Au point que l’un de ses membres, Jean-François Mesmin lâchait le jour de la présentation de l’édition : « Le 5e Jazz en Berry est là, vivement le 6e ! »

Une expo de passionnés

On peut être amateur éclairé de jazz et photographe passionné. Jean-Louis Demars et Alain Descars le prouvent, qui promènent régulièrement leur objectif dès qu’arrive un concert. En août dernier, les deux hommes, piliers de l’organisation de Jazz en Berry, ont présenté une exposition intitulée « L’Odyssée du Jazz », soit 25 photos de Noël Balen retraçant l’histoire du jazz de ses origines à aujourd’hui. C’était à la médiathèque de Châteauroux, Jean-Louis et Alain en avaient profité pour ajouter leurs propres clichés grands formats (1m sur 80cm) et présentant la plupart des artistes passés par l’Indre. Spectateurs avertis ou non, vous pourrez profiter de Jazz en Berry pour revoir ces pièces mises en lumières sur le lieu des concerts. Et si le cœur vous en dit, vous pouvez également compléter votre culture iconographique en vous rendant à Graçay, le café du bourg et le musée y proposent « Jazz à Graçay » jusqu’à la fin du mois (sauf les lundis et mardis). Une quarantaine de clichés sont à découvrir…

Festival Jazz en Berry
programme en pages agenda
Teaser du festival :

Enregistrer

Rechercher