Le festival des belles paroles

Avec l’Air du Temps, qu’il est doux de visiter Lignières en mai

par Nicolas Tavarès

En route pour une 27e édition du festival l’Air du Temps à Lignières. Le rendez-vous printanier de la belle chanson française.

En ce jour de fin d’hiver en Berry, pas l’ombre d’un nuage au-dessus de Lignières. Les Bains Douches sont déjà dans l’Air du Temps, ce festival qui les accaparera du 9 au 12 mai prochains. Annie et Jean-Claude Marchet, entourés de leur équipe, ont le sourire à l’heure de dévoiler la programmation. «La chanson est un vecteur important de l’époque. Elle s’exprime dans une énorme diversité de tons» entame Jean-Caude avant de prévenir qu’en ce mai 2018, seuls les artistes auront droit de cité. Il n’est pas ici question de révolte, mais plutôt d’évoquer une programmation «où les artistes ne s’aborderont pas avec désinvolture. D’ailleurs, nous avons toujours fait en sorte qu’ils aient une parole vive.» Elle s’exprimera donc dans une multitude de tonalités et le Monsieur Loyal de l’événement sera, cette année, David Babin alias Babx. «Nous l’avons plusieurs fois accueilli en saison. C’est un artiste complet et nous lui laisserons carte blanche en première partie d’Anne Sylvestre le jeudi, puis il mènera la promenade chantée au Pôle du cheval et de l’âne le vendredi. Bref, il sera notre fil rouge» ose Annie Marchet.

Babx est un habitué des lieux, certes, mais il n’est pas le seul à Lignières. Les Bains Douches sont une pépinière dans laquelle viennent éclore les talents de demain et Jean-Claude Marchet ne tarit pas d’éloges au sujet de Carine Achard «dont le premier album a été coproduit par les Bains comme cela a pu être le cas avant avec Liz Van Deuq ou Leonard. Carine grandit gentiment et nous avons pensé qu’il était temps, pour elle, d’être présentée sur le festival.» Pression… Grande dame de la chanson française et comme chez elle à Lignières – «elle a son rond de serviette ici !» -, Anne Sylvestre viendra fêter ses 60 ans de carrière. C’est au Manège qu’elle se produira. Un avant-goût de la chaleur ambiante au Pôle du cheval et de l’âne (lire page ci-contre), plus que jamais place forte de l’Air du Temps. Et le couple Marchet de continuer à égrener la liste des artistes attendus en mai. L’éclectisme est de rigueur entre talents en devenir et voix confirmées de la scène hexagonale. Il en va ainsi de Sanseverino. «Nous l’avions accueilli la première fois en 2002. On pouvait s’interroger sur la manière dont il se renouvellerait… Seize ans après, il n’a jamais manqué de nous surprendre.»

Lignières suspend ton vol et laisse-toi porter par les voies musicales d’un Stéphane Sanseverino fidèle à lui-même. Magyd Cherfi, la plume de Zebda, ne passera pas non plus inaperçu. Il laisse d’ailleurs Jean-Claude Marchet presque sans voix «tellement la place pour l’écriture est grande chez lui. Sur scène, il mêlera son troisième album « Catégorie Reine » et sa « Part de Gaulois » en lice pour le dernier Goncourt… Il est d’une force et d’une émotion incroyable. Ce sera un artiste incontournable de l’Air du Temps 2018 !» Presqu’un cri du cœur pour celui qui passera définitivement la main cet été avec son épouse. Annie Marchet : «Il y aura des entretiens après le festival et une prise de fonction de la nouvelle direction fin juin, début juillet. La première partie de la nouvelle saison des Bains Douches sera prête, il faudra alors préparer la seconde…» Mais Annie Marchet préfère revenir sur un autre terrain : «Il était impensable qu’une ville de 1400 habitants ait un jour un lieu labellisé scène musiques actuelles par le ministère.» C’était pourtant dans l’air du temps.

Festival l’Air du Temps
(voir dans l’agenda)

Tournez manège ! le festival dans les pas du cheval et de l’âne

Écrin sacré de la chanson française, les Bains Douches savent recevoir. Mais lorsque Lignières est pris par l’Air du Temps, le besoin se fait sentir de pousser les murs, même ceux des jardins de la salle de spectacle. Avec sa jauge à 209 places, la salle berrichonne est souvent dépassée par la notoriété du festival. La solution, Annie et Jean-Claude Marchet l’ont trouvée à quelques encablures du bourg en nouant un partenariat avec un autre site remarquable de la cité : le pôle du cheval et de l’âne. Là où le propriétaire des lieux laisse habituellement libre cours à l’expression équine sous toutes ses formes, le manège et ses 450 places ont offert à l’Air du Temps «un charme, celui de la proximité avec le public, et la convivialité» note Annie Marchet. Aussi insolite qu’idéal pour que les artistes puissent y exprimer talent et envies, le manège s’ouvrira pour Babx, le « fil rouge » du festival qui vous conviera à un premier concert nocturne (jeudi 10 mai) puis à une promenade chantée avec Raphaëlle Lannadère et Julien Lefèvre (vendredi 11). Achille et Sanseverino enflammeront eux aussi l’endroit avant que le manège n’explose en une multitude de notes. Le samedi 12, Leila Huissoud puis Loïc Lantoine et The Very Big Experimental Toubifri Orchestra pourront alors baisser le rideau sur le festival…

Rechercher