Le concept dub’n bass

L’association la Lichounerie sera sur la scène du Reggae Temple

par Nicolas Tavarès

Nasty, Teknoïd et Syborg, les trois DJ issoldunois de la Lichounerie vont ambiancer un inter-plateaux du Reggae Temple.

Le vendredi 18 octobre prochain, Nasty, Teknoïd et Syborg, les trois DJ de la Lichounerie, vont assurer l’inter-plateaux de l’Issoudun Reggae Temple à coup de scratch, de drum, de dub, de bass sur une rythmique à 160bpm ! Allez, soyez honnêtes et avouez qu’en l’espace d’une phrase d’introduction, nous vous avons un peu perdu. Natan (Nasty), président de La Lichouenerie, s’en amusera. D’ailleurs, il aurait même pu avancer d’autres arguments pour que l’on comprenne mieux dans quel monde musical bien particulier évolue l’association issoldunoise. La Lichounerie est affaire de spécialistes en électro, mais pas que. Son champ d’action est en fait plus vaste. Résolument électro, donc, mais accessible à tous et ancré dans le paysage local en fait. Le nom Lichounerie, pour commencer, est un héritage de la grand-mère de Natan. Un terme bien d’cheu nous comme une revendication de la fierté régionale. L’objectif de l’asso, ensuite : développer les musiques électro sur Issoudun : «Depuis 4 ans, nous organisons des choses avec la ville. A Issoudun il y a beaucoup de DJ et de compositeurs. Nous souhaitons créer des formats musicaux pour les présenter dans des festivals, notamment au moment des inter-plateaux.»

Pendant l’été, Natan, Mika (Teknoïd), Guillaume (Syborg), Kelly et Jérémie, les membres de La Lichounerie, ont également fait parler d’eux avec des brunchs électro, «un concept pour permettre d’adhérer à ce genre de musique. Début juillet, nous étions 200 sur la journée. Le 15 septembre, nous avons gardé ce même format en ajoutant un food-truck. Nous allons également intégrer la licence professionnelle de communication et de valorisation de la création artistique à l’IUT pour un nouveau projet et continuer à innover toute l’année. Mais le plus gros événement jusqu’à maintenant, ça a été la fête de la musique en juin. Nous étions dans la cour de la mairie. C’était en collaboration avec Joffrey Deriaud ,de Tonnerre Prod. Malgré la pluie ce jour-là, on a fait quelque chose de bien…»

À l’occasion de la première date de l’Issoudun Reggae Temple, La Lichounerie passera encore à autre chose. Ce soir-là Tiken Jah Fakoly ponctuera la soirée et the Skatalites seront également à l’affiche. Natan et ses potes auront chauffé l’ambiance : «Nous allons créer quelque chose d’évolutif, du Dub’n Bass ; partir calmement avec du dub pour finir sur du beaucoup plus rythmé. C’est un concept qu’on veut vendre au public tout en restant dans le thème reggae. Quoi qu’il arrive, ça s’adaptera à l’artiste qui nous suivra sur scène» reconnaissait Natan à la fin de l’été, lorsqu’il ne savait pas encore à quel moment précis La Lichounerie assurait sa part du boulot. «Ça sera un gros challenge pour nous. La crédibilité, on l’a, mais on a encore de gros progrès à faire et d’autres choses à montrer.»

Rechercher
X