Le zéro déchet en 5 leçons

Alexandra Faulcon fête le premier anniversaire de l’Atelier du Vrac

L’Atelier du Vrac à Châteauroux vient de souffler sa première bougie. L’occasion de revenir sur la démarche éco-responsable de la boutique.

Alexandra Faulcon reçoit dans sa charmante boutique de la rue Grande à Châteauroux et vous accompagne dans une démarche zéro déchet. Rencontre.

Contenants et première fois

«Si vous arrivez les mains vides à l’Atelier du Vrac, pas de soucis, j’ai toujours des sachets kraft à disposition pour les achats d’impulsion ou des sacs à vrac petit, moyen et grand formats. Je prête également des bocaux. Il est toujours difficile de savoir quelle quantité d’un produit on va prendre, surtout la première fois. Le poids, c’est un peu la base du concept du vrac et c’est une question d’habitude. Généralement, on est toujours paré pour la deuxième visite. Pour certains contenants, nous sommes malheureusement encore obligés de composer avec du plastique, mais de plus en plus de fournisseurs reprennent ces contenants.»

Une démarche éco-responsable

«Les habitués de cette démarche vont consommer à la juste quantité souhaitée, notamment les produits bios que je propose. Avant de venir à l’Atelier du Vrac, ils auront réfléchi aux menus de la semaine. Au début, ce n’est pas forcément très simple, mais dites-vous que le vrac permet par exemple de tester plus facilement un produit. Si on souhaite seulement 20 g d’un produit, c’est tout à fait possible.»

Des produits particuliers

«Je propose un dentifrice en pot. Lorsque vous l’avez terminé, vous le ramenez et le fournisseur le récupère, le nettoie, le désinfecte et le remet en circulation. J’ai également des cotons-tiges réutilisables en silicone. Il suffit de le laver au savon après utilisation. Les produits les moins ordinaires se trouvent plus dans le rayon cosmétique. Pour ce qui est savon, gommage, huile ou shampoing, j’ai la chance d’avoir un fournisseur local, le bouche-à-oreille fait le reste.»

Des ateliers pour apprendre

«Dès l’ouverture de l’Atelier du Vrac, j’ai proposé des ateliers couture, tricot, aromathérapie ou fabrication de produits cosmétiques et ménagers. Mais un atelier zéro déchet s’impose afin d’expliquer les choses de façon ludique. On ne peut pas arriver au zéro déchet d’un seul coup. C’est un apprentissage au quotidien, à son rythme.»

La situation sanitaire

«Ça a d’abord été un peu compliqué puisque les gens n’avaient pas le droit de venir avec leurs contenants. Ça s’est arrangé. J’ai toujours été ouverte pendant le confinement, ce qui m’a permis de mettre en place un service de paniers de producteurs. J’y ai gagné en reconnaissance. C’était un mal pour un bien finalement.»

L’Atelier du Vrac
58, rue Grande à Châteauroux
Tél.: 09 81 73 19 36
www.latelierduvrac.fr
Facebook : L’atelier du vrac
contact@latelierduvrac.fr

Rechercher
X