Au soutien des collégiens

Culture, sport, vie de l’institution : le Département soutient sa jeunesse

Du Pass 3C (le chéquier culture) à la Licence Sport en Indre en passant par le nouveau CODECOL, les collégiens sont choyés par le Conseil départemental.

Le Département de l’Indre, s’appuyant sur sa compétence des collèges, a mis en place depuis plusieurs années différents dispositifs à destination de cette tranche d’âge spécifique. En novembre prochain, le soutien de la collectivité territoriale aux collégiens montera encore d’un cran jusqu’à leur permettre de siéger en assemblée au sein du CODECOL, le Conseil départemental des collégiens, dans lequel s’intègreront les élèves des classes de 5e élus (lire ci-dessous). «C’est une démarche essentielle, voulue par la collectivité» souligne Virginie Fontaine, vice-présidente déléguée à l’Éducation et aux Transports.

Mais en attendant l’élection, l’accompagnement « extra-scolaire » des collégiens par le Département se traduit, notamment, par le Pass3C ou la Licence Sport en Indre. Ils permettent de bénéficier de réductions et d’accès à des activités culturelles ou sportives. Le premier des deux dispositifs entame sa deuxième saison. Le Pass3C (pour Chéquier, Culture Collège) se compose de coupons (de 5 ou 6€) destinés à l’achat de livres, de places de théâtre, concert, cinéma ou d’entrées dans les musées, châteaux et parcs. Le tout pour un montant total de 36€. Le sésame est valable un an.

Appréhender le Pass3C

Virginie Fontaine et Florence Petipez

Pour en profiter, il suffit de s’inscrire sur le portail dédié (pass3c.indre.fr). Initié il y a un an, il a reçu un écho favorable et touche un public de plus en plus nombreux. Ce dont se félicite Virginie Fontaine : «Je visite régulièrement les collèges et nous incitons systématiquement les élèves à aller s’inscrire sur le site du Département. Ils doivent appréhender le Pass3C.»

Florence Petipez, vice-présidente déléguée à la Commande publique et au Sport, porte pour sa part la Licence Sport en Indre, un dispositif lancé en 2008. Le recul est plus grand pour l’élue qui met en avant une aide qui s’adressait en premier lieu aux 9-15 ans avant d’être élargi aux 6-17 ans en 2017. Soutien à la pratique sportive sans conditions de ressources, la Licence Sport en Indre représentait 2135 dossiers déposés l’an dernier (44% d’entre eux étant des dossiers féminins) pour une aide moyenne de 35€ par dossier et jusqu’à 90€ au plus haut.

Les chiffres en attestent, la Licence Sport en Indre est en constante progression. La répartition de ses aides s’est rapidement équilibrée dans les territoires représentatifs du maillage associatif. Dans un département où un jeune sur quatre pratique une activité sportive en club, 25 % des dossiers émanent de Châteauroux et 75 % des autres cantons du département. Dans le même temps, le Pass3C a vu un noyau dur de partenaires s’associer au projet. Le château de Valençay, le domaine George Sand à Nohant, les cinémas et librairies de l’Indre, la scène nationale Équinoxe ou la ferme-théâtre de Bellevue étaient dans la première vague. D’autres vont suivre. Surtout, la perspective du futur Conseil départemental des collégiens participera au renforcement des dispositifs déjà en place et explorera de nouvelles pistes. «Le CODECOL apportera des idées. Il est fait pour ça, souligne Virginie Fontaine. À nous de les prendre en compte et surtout d’écouter les jeunes élus!» Ils ont immanquablement des choses à dire…

CODECOL, mode d’emploi

Depuis le 3 octobre, l’appel à candidatures au futur Conseil départemental des collégiens (CODECOL) est lancé. Les élèves de 5e résidant dans l’Indre et souhaitant participer à l’aventure ont jusqu’au 14 octobre pour s’inscrire. Du 7 au 15 novembre, les candidats mèneront campagne jusqu’à l’élection programmée les 16 et 17 novembre. «Nous souhaitons faire participer les collégiens à la vie du département. C’est à cet âge-là que cela commence, explique Virginie Fontaine, conseillère départementale. Le CODECOL sera adapté au modèle de notre Conseil départemental avec le système des binômes élus et le respect de la parité… Nous l’avons initié collectivement, cela figurait à notre programme.» Les élus du CODECOL siègeront pendant trois ans. Lors de la première année de leur mandat, ils apprendront le fonctionnement de l’Institution. Lors de la deuxième, ils travailleront sur les projets qu’ils souhaiteront mener à terme. 

Rechercher
X