La Grande vadrouille du CRD

Pour s’ouvrir au plus grand nombre, le conservatoire de Châteauroux pousse les murs.

par Nicolas Tavarès

On ne devrait jamais quitter Montauban disait Lino Ventura dans les Tontons Flingueurs. C’est aussi ce que doivent se dire certains élèves au sujet du Conservatoire à Rayonnement Départemental (CRD) de Châteauroux. Ils s’y épanouissent, mais parce que les sortir de leur zone de confort fait aussi partie du cursus, les Bal(l)ades du CRD se sont invitées à leur agenda depuis quelques saisons. Ces rendez-vous ponctuels ont un double objectif. Ils invitent en effet les élèves à aller faire leurs auditions hors les murs du conservatoire et ces concerts viennent démontrer que le CRD n’est pas une citadelle imprenable.

En clair, que tout un chacun peut en pousser les portes à condition de le vouloir. Patrice Pinero, lui, n’a pas quitté Montauban, mais Albi pour prendre la direction du CRD. C’était il y a un an. Il détaille ce double intérêt des Bal(l)ades : «Pour un élève, le changement de lieu pour une audition peut être déstabilisant ; ça fait pourtant partie du plan de formation. Mais l’objectif premier, c’est de montrer à un jeune public que le conservatoire est accessible à tous. L’idée, c’est d’inciter les gens à ne pas passer à côté de choses qui pourraient les intéresser.»

Changement déstabilisant

Le directeur se défend de faire du rendez-vous une pêche aux nouveaux élèves. Il préfère parler d’une démarche visant à amener des adolescents et jeunes adultes qui n’ont pas forcément accès à la culture. Les Bal(l)ades du CRD s’inscrivent du reste dans le cadre du label 100% EAC (éducation artistique et culturelle) auquel Châteauroux adhère. Sur le terrain, c’est Ludovic Rabier qui porte le projet. «Il aime bien mettre les élèves en difficulté même s’ils doivent savoir s’adapter» sourit Patrice Pinero. Les Bal(l)ades du CRD partent donc à la rencontre d’un public de profanes dans des sites dont la destinée première n’est pas d’accueillir des concerts. «Nous avons joué à la médiathèque Équinoxe, au musée Bertrand. Et comme le conservatoire vient de passer sous la responsabilité de Châteauroux Métropole, cela nous ouvre de nouveaux horizons» souligne avec délectation Ludovic Rabier.

Débutée en novembre dernier à la Maison de quartier Est, visitée pour la quatrième fois, la campagne 2024 des Bal(l)ades va maintenant faire halte à la chapelle du Centre hospitalier de Châteauroux, au cinéma Apollo et au centre aquatique Balsan’éo. «J’avais déjà fait un concert dans la cour d’honneur de l’hôpital, se souvient Ludovic Rabier. La chapelle nous permettra de jouer pour des patients ou du personnel. À l’Apollo, nous serons dans une configuration particulière qui demande une plus grosse organisation. Nous allons proposer une projection de courts métrages pour un « musique et ciné » spécial instruments à cordes. Balsan’éo, enfin, ce sera dans le cadre des Olympiades culturelles.»

Éveiller l’intérêt

Les Bal(l)ades du CRD ne sont pas anodines. «Sur la saison nous touchons 5 à 600 personnes avec les auditions. Nous partageons également les actions avec des artistes extérieurs à l’image d’Arnoud Samba ou Céline Poggioli, reprend Patrice Pinero. Ce n’est pas forcément le plus connu de nos évènements, mais c’est celui qui ouvre vers d’autres publics. La Nuit du CRD (lire par ailleurs), nos portes ouvertes, est le pendant des Bal(l)ades avec un parcours découverte où le public est libre d’aller écouter ce qu’il veut. Nous essayons d’éveiller l’intérêt des gens. Même si nous sommes institutionnels, il faut sortir de l’image caricaturale de l’enseignement un peu scolaire d’un conservatoire. Mais il reste toujours des idées reçues qui sont bien ancrées.»

Au travers des Bal(l)ades du CRD, Patrice Pinero et son équipe mettent simplement en lumière la qualité de l’enseignement par le biais d’interactions entre les élèves et le public : «On ne va pas vendre des choses au rabais. Le conservatoire offre du sérieux et du construit» insiste Patrice Pinero. À l’année, le Conservatoire à Rayonnement Départemental organise une centaine d’auditions, toutes classes confondues. Quatre d’entre elles prennent la clé des champs et s’invitent dans un lieu de restitution inédit. Profitez-en, c’est aussi fait pour vous !

Le programme

  • Mercredi 7 février. Chapelle du centre hospitalier de Châteauroux (16h30).
  • Mercredi 20 mars. Cinéma Apollo (18h30).
  • Mercredi 5 juin. Centre aquatique Balsan’éo (18h30).

Une nuit au CRD

C’est un véritable parcours découverte que « La Nuit du CRD » propose aux Castelroussins (et aux autres) ce vendredi 26 janvier. De 18h30 à 23h, de la Chapelle des Rédemptoristes au Conservatoire, place Monestier, le grand public profite de portes ouvertes sur les coulisses du CRD. «L’idée, c’est d’éveiller l’intérêt des gens, qu’ils ne passent pas à côté de choses qui pourraient les intéresser, souligne Patrice Pinero. Nous souhaitons sortir de l’image caricaturale de l’enseignement un peu scolaire donné dans un conservatoire. » Musique, théâtre, chant et la note finale apportée par le bal de la classe des musiques trad, « La Nuit du CRD » est un rendez-vous incontournable, construit avec sérieux, mais avec un peu de légèreté.

Rechercher
X