L’Indre aime les jeux de plage

Le Festi’Beach va mettre en lumière un équipement unique en France

par Nicolas Tavarès

En juin la Plaine départementale des sports passe en mode plage. Une étape en attendant la couverture de la structure et, qui sait, la venue de délégations préparant les Jeux Olympiques de Paris.

«Nous n’avons pas la mer, nous n’avons pas la Loire, mais Châteauroux a sans doute la plus grande plage de la région Centre-Val de Loire !» Avec son ton badin, Yann Mony ne croit pas si bien dire. Depuis le début du printemps, le directeur des sports du Département de l’Indre a vu les mètres cubes de sable se déverser sur le site de la Plaine des sports à Châteauroux. Avec le central initial, ce sont désormais 6000m2 de surface sableuse qui s’offrent aux pratiquants. En juin, ils sont d’ailleurs invités à (re)découvrir la plage sportive avec la première édition du Festi’Beach qui va animer le site jusqu’au 14 juillet.

Le prolongement d’une fête débutée mi-mai par une double confrontation France-Suisse de beach soccer co-organisée par le Département de l’Indre et la Fédération Française de Football. «Pour ce match international, nous étions spectateurs, souligne Florence Petipez, vice-présidente du Département en charge des sports. Avec le Festi’Beach, nous serons véritablement acteurs sur un équipement que l’on nous envie. Cette manifestation sera d’ailleurs déterminante pour la suite…»

Marc Fleuret, président du Département de l’Indre et Florence Petipez, vice-présidente en charge des sports, savent disposer d’un équipement unique en France

Le Festi’Beach n’est en effet qu’une étape vers de hautes ambitions. En attendant, les comités sportifs se sont mis en ordre de marche pour des démonstrations et tournois en tous genres. À chacun sa semaine : le football gardera la main (du 7 au 12 juin) avant que ne lui succèdent le handball (13 au 19 juin), le rugby (20 au 26 juin), le volley, le tennis, le basket et le badminton (du 27 juin au 3 juillet). Du 14 au 17 juillet, par ailleurs, la Fédération Française de Football organisera le National Beach Soccer. Mais pour en revenir au Festi’Beach,  l’édition 2022 du festival sableux ne ressemblera en rien à celle de l’année prochaine. Yann Mony : «Le président Fleuret a eu la volonté de couvrir l’espace beach existant pour proposer aux fédérations, celle du handball notamment, de développer toutes les pratiques déclinées sur le beach. La livraison des travaux (une toiture de 2200 m2 pour un coût de 3M €, ndlr) est prévue pour juin 2023.»

Une Coupe de France en 2023

Châteauroux disposera alors d’un véritable temple du beach, unique en France. Au Festi’Beach, s’ajouteront des rendez-vous nationaux portés par les Fédérations de football, handball, rugby ou tennis. Le Département est d’ailleurs déjà candidat à l’organisation de la Coupe de France des territoires de beach handball 2023. «Nous nous positionnons sur des niches de pratiques parce que nous croyons en ces sports dérivés» estime le directeur des sports qui précise encore que l’équipement, du moins la grande halle, «sera connectée de façon autonome. Il suffira d’avoir une application sur son smartphone pour réserver son créneau et disposer d’un accès au terrain.»

Florence Petipez, elle, ne boude pas son plaisir. «Le président Fleuret a mis une belle volonté à développer l’activité beach. Ce n’est pas pour faire offense à ses prédécesseurs, mais avoir un président sportif (Marc Fleuret est judoka, ndlr) apporte un renouveau. Le sport est véritablement mis à l’honneur et les associations s’en rendent bien compte.» La Plaine départementale des sports est devenue un atout évident pour un département qui entend valoriser son label « Terre de Jeux ». Certes, l’équipe de France de beach volley a déjà choisi Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) pour y établir son camp de base. Mais il y a tant de délégations étrangères préparant Paris 2024 à séduire.

Festi’Beach
Plaine des sports à Châteauroux
du 7 juin au 3 juillet

Rechercher
X